Mes-desirs-sont-desordre - Bang Bang ; éteins la lumière.http://mes-desirs-sont-desordre.cowblog.fr- EVERYONES LOVES A DRAMA QUEEN -CowblogfrSat, 10 Sep 2011 16:18:58 +0200180http://mes-desirs-sont-desordre.cowblog.fr/chptre-xiii-souffle-3136227.htmlCHPTRE XIII - SOUFFLEhttp://mes-desirs-sont-desordre.cowblog.fr/images/oliviawildephotoshootforjune09gq1.jpg
Je cours et j’accours
Dans cette nuit vaste et légère,
Au mur le son d’une pendule
Le murmure d’un passant,
L’ouïe fine d’un présage
- tandis que je cours

Je cours et j'acclame,
Au devenir bourreau
Pour autant que l'on se damne

L'oeil gris me perce
De fond en comble, frisson à l'unisson
Grands éclats d'un miroir brisé
Au plus je cours, au plus je me perds.

J'ai le coeur fébrile et l'âme qui soubresaute.

LOLLY ¤

]]>
http://mes-desirs-sont-desordre.cowblog.fr/commentaires-3136227.htmlSat, 10 Sep 2011 16:18:00 +0200http://mes-desirs-sont-desordre.cowblog.fr/chptre-xiii-souffle-3136227.html
http://mes-desirs-sont-desordre.cowblog.fr/chptre-xii-balades-de-fin-d-ete-3135326.htmlCHPTRE XII - BALADES DE FIN D'ETE..." Ma très chère amie,

Après moultes turpitudes, ça y est, on peut le dire, l’été est revenu sur la ville. J’ai enfin pu partir à l’assaut des petites boutiques dans la rue commerçante, munie de mes lunettes de soleil géantes et de ma robe à fleurs fétiche – tu sais, ces mêmes rues que tu avais l’habitude d’aimer tellement. Il ne me manquerait qu’un chapeau, des gants blancs, et une atmosphère plus parisienne pour me sentir telle une Madame de Bovary – l’ennui et le désespoir en moins, cela va sans dire.

Je ne fais pas grand-chose de mes journées, mais pour l’instant cela me convient parfaitement : je ne sais qui du gros chat tigré du concierge, ou de moi-même, passe le plus de temps à se prélasser et à se dorer au soleil. Je parcours les rues, je hante les pavés, qui regorgent de chaleur ; les quais sont pris d’assaut par tous les touristes en quête d’un peu d’ombre et de fraîcheur. Je marche, sans but, là où le vent me porte. Je m’imbibe de chaleur et de lumière, j’ai l’impression de renaître. Je marche et je regarde en l’air pour observer le ciel bleu et les nuages : j’ai l’impression de me trouver face à une infinitude remplie de promesses. Le frisson que me provoquent les vacances d’été n’a jamais eu d’égal.

J’écoute de la musique électronique, parce que je me plais au contraste. Je passe au milieu de tous ces autres passants oisifs, ivres de cette lourde chaleur et de cette mollesse estivale, que l’on appelle chez moi le "far niente", comme tu le sais. J’aime à me demander ce qu'ils penseraient de moi, les autres, s’ils m’entendaient écouter ma musique criante, pénétrante, complètement en décalage avec mon apparente douceur et mon calme. Je me sens comme lorsque l’on se réveille après une nuit de festivités, les membres et l’esprit encore engourdis, et la tête pleine des souvenirs confus de la veille – on se sent comme dans une bulle ; on a l’impression de partager un secret, inconnu du reste du monde.
"

http://mes-desirs-sont-desordre.cowblog.fr/images/lala.jpg

LOLLY ¤

]]>
http://mes-desirs-sont-desordre.cowblog.fr/commentaires-3135326.htmlTue, 06 Sep 2011 12:46:00 +0200http://mes-desirs-sont-desordre.cowblog.fr/chptre-xii-balades-de-fin-d-ete-3135326.html
http://mes-desirs-sont-desordre.cowblog.fr/chptre-xi-333-3135321.htmlCHPTRE XI - 333
Qui oserait dire se retourner sans remords
Sur des temps orageux, au présent retord
Où le doux souvenir, tel le nectar d'une fleur
Revient nous hanter et nous illusionne vainqueur?

Je suis de ces gens que peu de choses passionnent,
Et s'il en est que cette déclaration étonne
C'est qu'en tout point je vois l'Ange et la Bête
- La nuit et le jour, dans une longue fête
Se mélangent et dansent au gré de mon humeur.

Et mon amour, hélas, n'est chose aisée
Qui ne brille pas de mille et un feux sacrés,
Qui n'illumine pas, qui ne met le monde en joie ;
Il perturbe le repos du héros et le réveil de la bête.
Mon amour se consume avant qu'il ne choie.

C'est l'éclair des souvenirs que mon coeur affectionne,
Au présent comme au futur, c'est le passé qui l'empoisonne
Dans son ventre vorace, c'est un idéal qu'il transporte.
Et je suis amoureuse de ce qui fut et que le temps emporte.

LOLLY ¤



]]>
http://mes-desirs-sont-desordre.cowblog.fr/commentaires-3135321.htmlTue, 06 Sep 2011 12:27:00 +0200http://mes-desirs-sont-desordre.cowblog.fr/chptre-xi-333-3135321.html
http://mes-desirs-sont-desordre.cowblog.fr/chptre-x-deconfession-2960264.htmlCHPTRE X - DECONFESSION.http://mes-desirs-sont-desordre.cowblog.fr/images/huhu-copie-1.jpg




Mon coeur est comme ce vaste flambeau
Que les croyants de jadis accrochaient
Aux coins des temples, si sacrément beaux !
Il brûle dans un fougueux embrasé,

Dans ma poitrine lasse je le sens se
Consumer. Mais les temps sont révolus,
Ces époques lointaines de fausse vertu
Où les visages qui d'incandescence

Ne s'allument plus, tout anéantis
Et ne savent plus pour quels dieux
Se damner ; qui remarquera comme eux
L'impureté sous tant d'élégance?

Mais j'embrasse ce rêve fugace
Amour feu follet, en ton sein je prie
Et cachée sous un voile d'idôlatrie
La vérité, elle, reste de glace.

Et pour le doux envol d'une colombe,
Ainsi qu'à l'amour qui se consume
Dépôt froid emporté par l'écume,
Ton corps, ma brûlure, sera ma tombe.

 

 LOLLY ¤

 

 
]]>
http://mes-desirs-sont-desordre.cowblog.fr/commentaires-2960264.htmlSat, 30 Jan 2010 21:56:00 +0100http://mes-desirs-sont-desordre.cowblog.fr/chptre-x-deconfession-2960264.html
http://mes-desirs-sont-desordre.cowblog.fr/chptre-ix-et-je-frissone-poignarde-par-le-beau-2959330.htmlCHPTRE IX - Et je frissone poignardé par le beau.http://mes-desirs-sont-desordre.cowblog.fr/images/kkk.jpgMais d'où vient cette loi étrange, qui me fascine autant qu'elle me dérange? 

Sauriez-vous, vous, expliquer pourquoi, parfois, on s'attache à quelqu'un? Je veux dire, à une personne plutôt qu'à une autre. Pourquoi, parmi le flot incessant de visages flous, confus, qui s'acheminent à la suite les uns des autres tout au long de notre vie, certains prennent le temps de s'arrêter. 
Ma raison m'a tant de fois faussée en prime à ma sensation, mais je ne saurai expliquer ce qui fait que deux individus, qui en apparence n'ont rien en commun, n'ont pas la même vie, marchent parfois sur des chemins complètement différents du vôtre, se mettent à partager un bout de cette route avec vous. Quelle étrange alchimie unit deux êtres pensants et née solitaires, pour leur donner envie de baisser leur garde, et de juste un instant, qui peut parfois durer des années, d'un sourire sincère et spontané offrir leur main?

Je ne parle pas d'amour. Ou peut être d'une forme tout autre et tout évoluée des clichés. Oui, c'est sûrement une sorte d'amour, de relation supérieure entre deux êtres qui s'avoisinerait d'une relation de couple, peut être plus saine, ou peut être pas au fond. Je pense qu'à l'envers du décor, là où une relation amoureuse échoue, ce genre de relation elle peut durer bien au delà des limites de l'espace temps. Parce qu'au fond, la base de toute relation amoureuse, et avant tout une attraction physique. Ici, on parle d'attraction spirituelle.
Et si parfois on doute, on en revient à se sentir seul malgré tout, il suffirait de se pencher hors de sa fenêtre, de regarder en l'air. 
Et de se dire qu'au fond, on est toujours sous le même ciel. 

]]>
http://mes-desirs-sont-desordre.cowblog.fr/commentaires-2959330.htmlWed, 27 Jan 2010 23:52:00 +0100http://mes-desirs-sont-desordre.cowblog.fr/chptre-ix-et-je-frissone-poignarde-par-le-beau-2959330.html
http://mes-desirs-sont-desordre.cowblog.fr/chptre-viii-2953743.htmlCHPTRE VIII - !http://mes-desirs-sont-desordre.cowblog.fr/images/004.jpgEt je me sens l'âme romantique.
Aussi je crois que je reprends ma prose.

Je ne sais pas qui ça peut émouvoir, je ne sais pas qui ça peut intéresser, mais je me sens l'humeur écrivaine.
Tout ces fantômes n'ont visiblement pas fini de me hanter, mais je ne les rejette pas, au contraire, je les accueille et les invite à se rendre à la valse de Janvier que j'ai organisée en ces soirs.
C'est un grand évènement qui se produit de rares fois l'an, c'est un festival de lumières et de couleurs, un festival illusoire qui enchante le coeur et qui laisse cet arrière goût d'absolu. J'éspère qu'ils comprendront, et que leur main froide et légère dans la mienne, on ira danser.

Je cueillerai le soir, plutôt que le jour, et j'apprécierai, je tenterai d'apprécier, la fragilité de ces instants éphémères.

]]>
http://mes-desirs-sont-desordre.cowblog.fr/commentaires-2953743.htmlTue, 12 Jan 2010 18:03:00 +0100http://mes-desirs-sont-desordre.cowblog.fr/chptre-viii-2953743.html
http://mes-desirs-sont-desordre.cowblog.fr/chptre-vii-debuts-des-buts-2953738.htmlCHPTRE VII - DEBUTS & DES BUTShttp://mes-desirs-sont-desordre.cowblog.fr/images/scarlettimage01.jpg
 
Tes baisers ont un goût de printemps ;
Ils fleurissent sur moi, épars par la chaude brise
Que ton souffle répand sur ma peau qui s’éléctrise,
Et dans laquelle tu croques comme des fraises d’antan.

 

Tes baisers ont un goût sucré,
Laisse moi les savourer jusqu’à la lie,
Quand dans mon cou ils laissent une trace acidulée ;
Je les cueille à la commissure lorsque tu souris.

 

Tes baisers ont un goût d’absolu,
Sur mes lèvres ils scellent enfin
Cette promesse qui désormais me tient ;
Et je ferme les yeux sur un passé révolu.

 LOLLY ¤
]]>
http://mes-desirs-sont-desordre.cowblog.fr/commentaires-2953738.htmlTue, 12 Jan 2010 17:56:00 +0100http://mes-desirs-sont-desordre.cowblog.fr/chptre-vii-debuts-des-buts-2953738.html
http://mes-desirs-sont-desordre.cowblog.fr/chptre-vi-about-m-2943755.htmlCHPTRE VI - ABOUT M*
http://mes-desirs-sont-desordre.cowblog.fr/images/lam.jpg
M. a aujourd'hui l'impression en dedans

Qu'à sa vie s'accrochent tout à la fois
L'étincelle des pleurs originaires d'antan
Tandis qu'à moi, elle me fit aimer parfois.

Pourquoi souris-tu, créature mystère, Belle
Tandis que tu ne sais plus, ici gémissant
De quelle couleur sont les yeux de ceux et celles
Qui t'honorent, Anges ou Satans?

M., en ton sein la douceur dort,
Tapie, mais tu n'en a que faire,
Tu ne cherches qu'une protection d'or
Qui pourra, face aux douleurs étrangères,

Couvrir tes yeux et ton coeur bien las.
Et bien que de velours et volupté voilée,
Pourquoi t'acharnes-tu, Ange éploré,
Quand tu me sais parfaite pour toi?

LOLLY ¤
]]>
http://mes-desirs-sont-desordre.cowblog.fr/commentaires-2943755.htmlWed, 16 Dec 2009 16:06:00 +0100http://mes-desirs-sont-desordre.cowblog.fr/chptre-vi-about-m-2943755.html
http://mes-desirs-sont-desordre.cowblog.fr/chptre-v-et-2929747.htmlCHPTRE V - Et?Ecorchés vifs. Leurs cris retentissent à mes oreilles, lorsque la musique démarre. Je prends peur, mais tout n'est que silence de fait autour de moi. Je suis ici, pourquoi, comment, ça ne veut rien dire. Je ferme les yeux, et je résonne.    Les mots, ça ne veut rien dire. Je suis ici, là bas, nulle part à la fois.

J'avance, mais j'ai le vertige. Trop de pièces manquent pour parachever l'oeuvre. Mais où sont ils, tous ? Qu'en pensent ils à présent?

Ce n'est plus que poussière gisant au vent. Arrachez moi un coeur. L'air l'emporte, nous ne sommes plus que lueurs disparates dans une tâche noire...

Sais tu ce que c'est? Sais tu ce qu'il faut y faire? Je veux me voiler la face, laissez moi, prêtez moi ce drap, que je m'immole. Pourquoi c'est toujours comme ça?     Un jour, j'ai cru...Souvent, j'ai perdu. Alors quelle est cette attraction morbide qui fait que tu veuilles toujours continuer, plaît il?

Je peux très bien me passer de ça.

http://mes-desirs-sont-desordre.cowblog.fr/images/zoeydeschanelimg423fo3.jpg]]>
http://mes-desirs-sont-desordre.cowblog.fr/commentaires-2929747.htmlSun, 08 Nov 2009 21:31:00 +0100http://mes-desirs-sont-desordre.cowblog.fr/chptre-v-et-2929747.html
http://mes-desirs-sont-desordre.cowblog.fr/chptre-iv-au-paroxysme-2916010.htmlCHPTRE IV - AU PAROXYSMEUn grondement familier du fond de la voûte. Un éclair illumine le ciel noir, privé d'étoiles ce soir.
Rapidement, la pluie commence à tomber, en gouttelettes d'abord, puis commence à taper sur les toits de immeubles et sur la route mal éclairée, pour être de plus en plus rapide, de plus en plus violente; le clapotement des gouttes la fait dodeliner de la tête, et elle se sent comme emportée par cette rythmique simple. Le ciel suit un rythme qui semble dicté par le vent ce soir. Elle ouvre la fenêtre, s'empresse pour s'y accouder; elle pose sa tête sur ses mains et contemple la nuit qui s'étend telle un manteau gigantesque devant elle, dévorant les toits des maisons, les collines et les arbres au loin. Il fait déjà sombre, la tension de la nuit est à son maximum. Les cieux limpides pleurent à torrent ce soir.
Elle ferme les yeux, et respire cet air à la fois frais et chaud, dont elle adore l'odeur qui la pénètre, cette odeur de terre nouvelle, il semble que la terre elle-même respire et répand un souffle nouveau. Un frisson la parcourt de haut en bas; elle sent l'électricité ambiante qui est partout autour d'elle, les sons, les odeurs, les couleurs, tout lui semble vif et alerte. Et elle comprend, pour une fois, ce que c'est que de se sentir réellement vivante, ce soir.

]]>
http://mes-desirs-sont-desordre.cowblog.fr/commentaires-2916010.htmlFri, 09 Oct 2009 18:59:00 +0200http://mes-desirs-sont-desordre.cowblog.fr/chptre-iv-au-paroxysme-2916010.html